Le Japon gratuit

Autostop au Japon, bons plans et hôtels pas chers (Kyôto, Tôkyô…) ainsi que les spots de camping, sauvage ou non.

Devenez incollable sur les transports à Tôkyô

Le blogueur aAlex a publié une planche démystifiant les méandres du réseau ferroviaire de Tôkyô. Amusant et bien expliqué.

Le dessinateur prévoit d’autres posts sur les trains locaux semi-express et express, la passmo / suica ( l’acheter, la créditer, l’utiliser )et « voyager avec un ticket ( trouver le tarif, l’acheter, fare adjustment ) ».

Voir la planche sur le blog Issekinicho

Lire aussi

Le Japan Rail Pass, sésame des voyageurs en train

De Paris au Japon par le Transsibérien (train et bateau)

Publicités

Mise à jour du guide – Kyôto

14 janvier 2011 Le prix d’entrée du Funaoka Onsen a augmenté. Il coûte désormais 410 Yens.

Funaoka onsen 船岡温泉

Ouvert du lundi au samedi 15h-1h ; Dimanche et jours fériés 8h-1h ;  410 ¥ ; Situé au nord-ouest de la ville, non loin du temple Daisen-in et du Daitokuji. Un sentô ancien, très joliment décoré. Sans doute un des plus beaux de Kyôto.

autostop japon kyoto pas cher

Le Funaoka Onsen, à Kyôto. Source : Lonely Planet

Lire aussi

Bains publics : sentô, onsen… comment ça marche?

Bons plans autour de la gare de Kyôto

De Paris au Japon par le Transsibérien (train et bateau)

Il est possible de se rendre au Japon en train puis en ferry plutôt qu’en avion. Une solution plus aventureuse, mais aussi plus longue et plus chère.

Aucun tunnel ne relie le Japon au continent. Êtes-vous prêt-e à braver le froid, les retards et l’humeur des policiers russes?

Si oui, embarquement immédiat à bord d’un train au nom évocateur, le légendaire Transsibérien! Ledit train part de Moscou et relie Vladivostok ou Beijing au terme d’un voyage de 9 288 kilomètres (durée : environ une semaine)

De là, vous prendrez un ferry pour le Japon.

Paris – Moscou

Prenez la ligne directe de Paris à Moscou.

Durée du voyage : environ 2 jours (arrêt à Berlin).

Prix : 300 euros avec couchette.

Pour avoir des billets de train pas cher, attendez les promotions… sinon, vous pouvez aussi rejoindre Moscou en autostop.

japon-autostop-train-bateau

Moscou – Vladivostok

Une fois à Moscou, prenez le Transsibérien jusqu’à Vladivostok (7 jours de voyage).

Ces dernières années, les tarifs du Transsibérien ont augmenté, si bien que l’avion demeure encore le moyen de transport le plus économique.

Achetez vos billets de train sur place, à Moscou. C’est bien moins cher qu’en agence.

Préférez voyager en dehors des périodes de pointe (l’été) et en troisième classe (platskartny) plutôt qu’en seconde (kupe).

japon-transsibérien-gares

Détail du voyage jusqu'à Vladivostok. Source : Séjour au Japon

Vladivostok – Japon

Une fois arrivé à Valdivostok, prenez le ferry.

Durée : 2 jours

Trajet : Vladivostok, Donghae (Corée du sud). Arrivée : Sakaiminato (Japon)

L’Eastern Dream (nom du ferry) voyage de Vladivostok chaque mercredi à 15h, arrive à Donghae à 12h le jeudi et à Sakaiminato à 9h le vendredi.

(…) Le prix le moins cher de Vladivostok au japon est de 235$ pour un aller simple ou 435$ l’aller retour. Le prix est valable seulement pour la classe économique.

En résumé :

  • Train de Paris à Moscou – 2 jours – 300 euros (couchette simple incluse)
  • Transsibérien jusqu’a Vladivostok – 7 jours – Plus de 400 euros
  • Ferry jusqu’au Japon – 2 jours – 235$ (aller simple sans option)

Remarque: Les prix sont juste des estimations

Source : Séjours au Japon

Dans tous les cas, il faut réserver son billet de ferry à l’avance pour être sûr d’avoir une place. Attention aux conditions climatiques qui peuvent modifier les horaires maritimes.

Autres trajets

Il existe aussi le Transmongolien et le Transmandchourien, qui relient des ports moins chers.

Lien utile

La liste des ferries pour le Japon au départ du continent (prix, durée, compagnies)

Ferry vers le Japon

P. 22 et 23 du Guide du Japon en Autostop :

Les réductions qui s’appliquent aux étudiants prenant le ferry sont bien de -10% (moins dix pour cent). Elles ne représentent pas 10% du prix original. La formulation pouvait prêter à confusion. (source)

C’aurait été trop beau! ;-)

Merci à Jean-Philippe pour son e-mail.

En réponse à :

voyage-autostop-japon-pas-cher

Le Japan Rail Pass, sésame des voyageurs en train

Aussi appelé JR Pass, cette carte vous  permet d’effectuer des trajets illimités sur les lignes du réseau JR (dont certains métros), ainsi qu’ à bord des bus et ferries affiliés.

japan-rail-pass-japon-en-autostop

Pour ceux qui préfèrent voyager en train (je sais, chers lecteurs, qu’il n’y a pas que des pouceux parmi vous), cette carte de transports peut vous permettre de faire beaucoup d’économies, à condition de remplir certaines conditions.

  • Le JR Pass est uniquement disponible aux touristes et doit être acheté en dehors du Japon. En France, il n’est vendu qu’à Paris, dans les agence de voyage de la rue Sainte-Anne (métro Pyramides).
  • Vous recevrez un coupon à échanger contre le JR Pass à l’aéroport de Tôkyô Narita, à l’aéroport du Kansai, ainsi que dans de nombreuses gares du réseau JR.
  • Le JR Pass 7 jours est quasiment rentabilisé après un aller-retour en Shinkansen, 2e classe, entre Tôkyô et Kyôto (à quelques centaines de Yens près).
  • Vous ne pouvez pas l’utiliser sur les trains super-express Nozomi.
  • Contrairement à ce qui est indiqué dans le guide, le JR Pass, est utilisable n’importe quand et n’est pas limité aux vacances scolaires japonaises. Toutes mes excuses pour cette « coquille ».

Prix du JR Pass

jr-pass-autostop-japon-gratuit

Source : Office de tourisme du Japon (tourisme-japon.fr), 01/2012

  • Le prix du JR Pass est fixé au Japon, donc en yens. Son prix en euros dépend du cours du change. A Paris, l’achat du JR Pass se fait en euros, vous le payerez donc moins cher si le taux est favorable. Convertisseur Yen / Euro
  • Les enfants de 6 à 11 ans inclus paient demi-tarif.
  • Le JR Pass est gratuit pour les moins de 6 ans.

Bon plan

Pour l’achat d’un JR Pass, Japan Rail offre une réduction d’environ 10% dans les hôtels du groupe JR. Présentez votre JR Pass à la réception le jour de votre arrivée.

JR Pass régional

Le JR Pass régional est moins cher mais limité à une certaine zone :

  • HOKKAIDÔ RAIL PASS pour l’île d’Hokkaidô,
  • EAST PASS au départ de Tôkyô pour la région nord-est du Japon, excepté Hokkaidô,
  • WEST RAIL PASS pour la région ouest du Japon au départ de l’aéroport international du Kansai,
  • KYÛSHÛ RAIL PASS valable sur l’île de Kyûshû.

Source et prix des JR Pass régionaux sur le site du JR Pass en français.

Quand fleurissent les cerisiers? Région par région

Selon la partie du Japon dans laquelle on se trouve, les cerisiers ne fleurissent pas à la même date! Voici quelques liens qui vous permettront de mieux organiser votre séjour si vous voulez assister à ce merveilleux spectacle.

Le o-hanami, pique-nique sous les cerisiers en fleur.

En anglais

Ces sites recensent les meilleurs spots ainsi que les périodes habituelles de floraison des sakura (cerisiers). « Full bloom » désigne le moment où la floraison est à son maximum.

http://gojapan.about.com/library/map/bljapancherryblossommap.htm

http://www.japan-guide.com/e/e2011_when.html

En japonais (mais compréhensible)

Une véritable carte météo pour suivre pas à pas la floraison des cerisiers. Le luxe pour les amoureux de la nature. Attention, au Japon, mois et jours sont inversés. 04/03 signifie donc… le 3 avril!

http://sakura.weathermap.jp/

Pour vous aider, voici la traduction des noms; de gauche à droite et de haut en bas :

福岡 : Fukuoka

大阪 : Ôsaka

新潟 : Niigata

名古屋 : Nagoya

東京 : Tôkyô

仙台 : Sendai

Et vous, quels sont vos meilleurs spots pour admirer les « sakura »?

Billets d’avion gratuits : l’opération annulée

Ce projet destiné à relancer le tourisme n’a finalement pas été validé par le ministère japonais des Finances.

Le projet « Fly to Japan ! » (Envolez-vous pour le Japon !) restera dans les cartons de l’office de tourisme nippon. Le ministère des Finances n’a finalement pas donné son aval. Il était question d’offrir 10 000 billets d’avion à des voyageurs du monde entier, de préférence des blogueurs « influents » pour promouvoir l’image du Japon sur le web et contribuer ainsi à relancer le tourisme au Japon.

Lire la suite sur Ouest-France

Lire aussi

Billets d’avion gratuits : le buzz du JNTO fait pshitt!

Top 3 des hôtels pas chers à Tôkyô

Tôkyô est une des villes les plus chères du monde. Depuis le temps qu’on y descend, on a fini par dresser une petite sélection d’hôtels à moins de 3000 Yens (que vous retrouverez bien sûr dans le guide). Comme d’habitude, ici, pas d’hébergement de luxe ou de charme : une chambre d’hôtel, ça sert à poser le sac à dos et rencontrer des gens avec qui faire la fête, pas vrai?

Juyoh

Le Juyoh, à Tôkyô, est un bon plan pour les backpackers.

New Koyo (Minami-senju)

Le New Koyo a longtemps été le petit secret le plus mal gardé des des routard au Japon. On y descend pour ses prix cassés et ses murs dont l’épaisseur évoque avec nostalgie la finesse des crêpes de notre enfance. Pour la station Minami-senju, ses immeubles, ses estaminets sans enseigne, ses petits vieux qui traînent devant les salles de pachinko aux relents de tabac froid et de canettes d’Asahi abandonnées.

Aujourd’hui, le site du New Koyo affiche en gros et en vert « Tokyo is safe! Super low prince! Big discount! ». Cette seule page résume la peur et le courage de certains petits hôtels qui craignent la baisse touristique post-Fukushima.

New Koyo Chambre simple : 2300 Yens ; chambre double : 4000 Yens

Les + : vraiment pas cher, une clientèle de routards fauchés (donc une mine de bons plans!)

Les – : très défraîchi, isolation sonore médiocre

Juyoh (Minami-senju)

Propre, pas trop loin du métro, thé et Internet gratuits. Les chambres sont juste assez grandes pour poser les sacs, dormir et casser la croûte, mais leur sol est recouvert de tatami. Certes, les salles de bain et les toilettes sont communes, mais il y en a plusieurs, dont une réservée aux femmes.

Le petit plus qui fait la différence : un grand bain brûlant, très agréable, au dernier étage, et un petit balcon avec vue imprenable sur Tôkyô.

Juyoh Hotel 2500 Yens/p

Les + : l’accès à Internet 24h/24, les bains, le konbini juste à côté (envie d’un daifuku à onze heures du soir? You can)

Les – : les ordinateurs squattés 24h/24 (mais il y a la wi-fi), l’odeur de tabac dans certaines chambres

Taito Ryokan (Asakusa)

Petite auberge ancienne (construite en 1950), air conditionné, pas de couvre-feu. Thé, café et location de vélos gratuits. L’accès au net coûte 100Y pour 30 minutes, mais la maison précise obligeamment qu’on peut capter un wi-fi non sécurisé du voisinage. Onsen à proximité.

Taito ryôkan 3000 Yens/p

Les + : style ancien, proche du vieux quartier

Les – : difficile à trouver sur la carte

taito ryokan tokyo

Le Taito Ryokan, à Tôkyô

Vous aussi, faites-nous partager vos bonnes adresses à Tôkyô! Ce guide est totalement indépendant. Nous ne recevons aucun paiement ni réduction d’aucune sorte pour nos suggestions. La seule règle pour qu’un hôtel figure dans nos pages est qu’il coûte maximum 3000 Yens par personne ou qu’il soit le seul proposant un tarif abordable dans sa zone.

Lire aussi

Tribune de Genève : Après avoir boudé le Japon post-Fukushima, les touristes reviennent

Crédit photo : Hôtel Juyoh, travelpod.com

Vols low-cost à l’intérieur du Japon

Les compagnies aériennes low-cost arrivent au Japon. Peach Aviation, filiale d’All Nippon Airways, dont le premier vol est prévu pour mars 2012, va proposer des prix inférieurs de 45% à 58% à ceux de ses rivales, entre l’aéroport d’Osaka – Kansai et Fukuoka ou Sapporo.

Le prix des billets commence aux alentours de 49 dollars pour la première destination et 62 pour la seconde. 

Parmi les tarifs proposés par Peach Aviation :

– Happy Peach : le siège et rien d’autre, réservation 48 heures avant le départ)

– Happy Peach Plus : un bagage en soute, le choix du siège, le changement de date gratuit et l’achat jusqu’à l’heure du départ.

La différence de prix est aux alentours de 20 dollars.

Lire l’article sur Air Journal

Lire aussi :

3 techniques de ninja pour des billets d’avion moins chers

Sortir en stop d’une métropole : les astuces d’Anick-Marie

Dans son courrier des lectrices du 28 décembre, Anick-Marie Bouchard, spécialiste de l’autostop au féminin, nous révèle ses « trucs » pour sortir en stop d’une grande ville.

En l’occurrence, il s’agit de Toronto, mais la démarche peut être adaptée à Tôkyô, Nagoya, Ôsaka…

Au menu, pas mal d’autostop 2.0, puisque vous serez amenés à vous servir de Google Maps et du fabuleux Hitch-Wiki.

L’article d’Anick-Marie Bouchard :

Courrier des lectrices – Toronto à Winnipeg et sortie des villes

Bonne route, et comme d’habitude, n’hésitez pas à nous faire partager vos propres astuces pour sortir d’une grande ville!

 

 

Navigation des articles

%d blogueurs aiment cette page :